Eliason détenteur du 1er brevet de la motoneige

Mario Lacroix Auteur : Mario Lacroix 25 Oct 2021

Carl Eliason détenteur du 1er brevet d’inventeur de la motoneige

Son histoire évoluera en 3 étapes distinctes la première et de 1924 a 1939

Tout d’abord il est le père de la motoneige contrairement a la croyance populaire. En 1927 une demande de brevet est fait car Il avait produit la 1er motoneige commerciale en 1924. Il a construit 30 unités et aucune était identique car il améliorait son produit a chaque fois. Il utilisait des moteurs 2 et 4 cylindres. Les prix variaient entre 350 et 550 $. La vitesse pouvait atteindre 110km/h

Dans la seconde phase de 1940 a 1946 sous le nom de Eliason Motor Toboggan une commande de la Finlande arrive pour 200 unités. Il compte seulement 9 employés. Il demande a la compagnie Four Wheel Auto Company qui fabrique des 4 x 4 de construire pour lui les machines. Finalement il échangera son brevet en retour de 2% de dividende. Cette entreprise vendra a travers le monde. L’entente sera signée en 1940 et le nouveau brevet sera émis en 1941. Jusqu’en 1946 il y aura 4 modèles qui seront produits avec les lettres A-B-C-D. avec des poids variant de 500 a 600 lbs chacun. 300 unités seront construire.

Puis viendra la 3e et dernière étapes. FWD décide de transférer la production a son usine au Canada ( Kitchener ) le positionnement du moteur passera de l’avant vers l’arrière sur les modèles K. Fait a noter en 1953 suite au non renouvellement du brevet aux États-Unis les propriétaire de Polaris vont copier la motoneige K12 pour produire la première Sno Cat en 1955. En 1963 FWD vend ses droits a Carter Brothers de Waterloo en Ontario qui produiront 24 unités et fermeront les portes par la suite. Toutes les pièces seront détruites malheureusement.

Ce que l’histoire retiendra est que Carl Eliason aura breveté la première motoneige mais surtout il aura apporter les innovations suivantes également : 1er moteur liquide – moteur 4cyl. – Moteur avant et cyl en V –moteur 4 temps et le système a glissière pour la chenille.

 

( source P Pellerin )

Galerie photo