La ligne blanche

Mario Lacroix Auteur : Mario Lacroix 09 Nov 2020

La ligne blanche

En Amérique du Nord, la première ligne blanche peinte sur la chaussée date de 1911. On la retrouvait sur la route qui longe la rivière Trenton, au Michigan. On doit l’idée à Edward N. Hines qui était président du Conseil de ville de Wayne County. L’idée lui est venu lorsqu’il suivait un camion de livraison de lait dont le chargement fuyait et laissait une trace blanche sur la route. Ce n’est qu’en 1972 que M. Hines sera intronisé, à titre posthume, au Michigan Transportation Hall of Honor.

En 1917, l’idée de peindre une ligne sur la chaussée fait son bout de chemin et gagne 3 états dont le Michigan, l’Orégon et la Californie. L’Orégon, quant à elle, va utiliser la couleur jaune au lieu du blanc.

Peter Rexford, adjoint au Shérif, a préféré le jaune… L’idée lui est venu en patrouille alors qu’il suit un bus jaune un soir sombre et pluvieux. Il demande donc qu’on peigne une ligne médiane, mais le comité de la ville refuse de financer le projet. Plus tard, lorsqu’il est nommé Shérif, il décide de payer la peinture de sa poche afin que le projet se réalise. Aujourd’hui, l’histoire relate que c’est la première ligne jaune médiane peinte aux États-Unis.

En Californie, toujours en 1917, une série d’accidents entre voitures et camions survient sur des routes sans ligne au centre. La Docteure June McCarroll communique son idée de peindre une ligne centrale à la chambre de commerce, mais sans succès. Elle décide de peindre à la main une bande blanche au milieu de la route, établissant ainsi la largeur réelle de la voie et ainsi éviter des accidents frontaux. En 2002, une partie de Interstate 10 a été désignée en son nom, The Doctor June Mc Carroll Memorial Freeway, en son honneur.

Le jaune ou le blanc ? Cette question a toujours suscité un débat ! En 1954, 47 des 48 États avaient adopté le blanc comme standard pour les autoroutes, sauf l’Orégon qui lui conservait le jaune.

1958, le bureau Américain des axes routiers adopte le blanc comme couleur officielle pour les autoroutes. Le jaune est officialisé pour les routes à circulation opposée et ce, à l’échelle nationale. Le jaune est aussi la couleur standard des panneaux d’avertissement : il était donc facile aux conducteurs d’y associer les lignes jaunes à la division du trafic.

Par contre, pour rendre la couleur jaune plus voyante la nuit, on ajoute du chromate de plomb pour créer un contraste maximum. Ce produit très toxique a eu cour jusqu’à la fin du 20e siècle. Les travailleurs doivent y porter une attention particulière aujourd’hui lors de travaux routiers, surtout lorsqu’ils les suppriment.

Photos: Joe Sonderman Old motor 
 

Galerie photo


ÉTIQUETTES :
ligne blanche route